Google
www.decouvrir-thailande.com Web

La méditation

Il y a des moments où nous supportons mal les épreuves de la vie. Stress, dépression, désillusion, sont quelques unes des maladies de notre époque contre lesquelles nous recherchons une solution, un remède en quelque sorte. De plus en plus de personnes se tournent vers la méditation quand ils ont échoué dans leur quête d'une réponse dans le monde matériel.

Les deux formes de la méditation bouddhiste :

- samatha (calme, concentration),
- vipassana (intériorité) basée sur la prise de conscience.

La méditation existe, sous une forme ou une autre, dans toutes les grandes religions. En dehors de toute pratique religieuse, elle permet de se concentrer, de faire travailler son esprit d'aiguiser son attention. Dans le Bouddhisme, la méditation est partie intégrante du Noble Sentier octuple qui permet d'atteindre l'Illumination. On entraîne son esprit afin qu'il accède aux "Quatre Nobles Vérités", au cœur même de l'enseignement de Bouddha, et qui sont : la souffrance, la cause de la souffrance, la cessation de la souffrance, le chemin qui conduit à la cessation de la souffrance. Même pour celui qui n'est pas intéressé par le bouddhisme, la méditation est un exercice qui peut être pratiqué dans la vie de tous les jours, car elle aide par la concentration, quand elle est faite correctement, à trouver la paix intérieure, un état de parfaite tranquillité, au delà des satisfactions matérielles.
Les deux formes de méditation, dans le Bouddhisme, sont appelées : samatha (calme et concentration) et vipassana (intériorité), qui repose sur la prise de conscience. Ceci ne signifie pas qu'elles sont totalement distinctes, car il n'y a pas de conscience sans concentration.

Les techniques de la méditation samatha sont nombreuses, certaines antérieures au bouddhisme, d'autres développées après l'époque de Bouddha. Parmi celles qui sont pratiquées le plus communément citons anapanasati, c'est-à-dire "l'attention à la respiration". Cette technique a été évoquée par le Vénérable Buddhasa Bhikhu (1903-1993), fondateur du monastère Suan Mokkh Forest à Surat Thani. Ceux qui suivent cette technique à Suan Mokkh (le Jardin de la Libération) pratiquent selon les 16 niveaux d’anapanasati, conformément aux textes en Pali.
La méditation Mantra, qui consiste à réciter quelques mots inlassablement, est largement pratiquée. Ceux qui la pratiquent peuvent prononcer "Bhuddh" en inspirant, et "dho" en expirant. Il existe ainsi plusieurs autres mots à réciter, le but étant d'aider l'attention à se concentrer. Une autre technique kasinas est enseignée également pour se concentrer. Elle consiste à fixer un objet devant soi, la flamme d'une bougie, ou une boule de cristal par exemple.

Vipassana consiste à être conscient des mouvements de son corps.

Sati (la conscience) est la clé de la méditation vipassana. Cette méthode consiste à s'entraîner à prendre conscience des mouvements de son corps, de sa poitrine quand on inspire, quand on expire, de ses pieds et jambes quand on marche, comme de ses sensations, et de ses pensées, pour atteindre l'état de conscience. La méditation en marchant, en étant assis ou debout, ne sont que quelques unes des techniques. Quand l'esprit n'est pas entraîné, la concentration peut être interrompu par les moindres stimuli, bruit, odeur, douleur, colère, etc…. Il importe alors d'en être conscient, mais de ne pas s'y attarder. Un novice peut éviter de telles distractions, c'est pour cette raison que les retraites de vipassana se tiennent ordinairement en des lieux isolés et paisibles.
On peut trouver facilement un professeur de méditation en Thaïlande, assister à un cours dans un monastère où on l'enseigne, un après-midi ou une matinée. Le Wat Mahadhatu, près du Grand Palais, par exemple, a deux centres d'entraînement à la méditation, ouverts aux thaïs et aux touristes. Vous pouvez aussi participer à une retraite vipassana, qui dure en général un week-end, quelques fois plus. Certains centres de retraite, la plupart en province, organise des cours intensifs de base s'échelonnant jusqu'à quatre semaines. Il faut accepter de respecter les Cinq Préceptes, c'est à dire : ne pas tuer, ne manger que la nourriture qu'on nous donne, ne pas avoir de relations sexuelles, ne pas mentir, et tenir des propos incorrect, et ne pas boire d'alcool ou prendre des drogues qui troublent l'esprit. Pour participer à certaines retraites, il faudra accepter de respecter les Huit Préceptes, c'est à dire les cinq précités, et en outre, s'abstenir de dîner, de s'amuser, de porter des décorations et de dormir sur un lit confortable.
Le respect envers le professeur est inhérent à la culture thaïe. La retraite débute par une cérémonie au cours de laquelle on présente ses respects aux maîtres, avec les traditionnelles offrandes de bâtons d'encens de bougies et de fleurs, généralement trois fleurs de lotus ou une couronne de jasmin. Elle se termine par une cérémonie de clôture pour les remercier et leur dire au revoir. Même si on ne reste pas jusqu'à la fin de la retraite, il importe de respecter ce rituel avant de partir, sinon on sera considéré comme un malotru.

Une fois engagé dans un cours, il importe de ne suivre que la technique qui y est enseignée. Mélanger plusieurs techniques conduit à la confusion. En général, les instructions sont données chaque jour, et on rend compte de ses progrès ou de ses échecs au maître de méditation le lendemain. Des conseils sont alors prodigués, et des instructions à suivre, soit les mêmes que précédemment, soit de nouvelles.
La tenue blanche est de rigueur. il faut donc vérifier si on peut se procurer des vêtements blancs sur place, ou s'il faut en emporter avec soi. Dans la plupart des monastères, hébergement simple et nourriture sont prévus, sans contrepartie financière. Parler lire et écrire sont déconseillés, car cela distrait de la méditation. Les participants n'étant pas autorisés à quitter le lieu de retraite sauf urgence, il est préférable de vérifier que l'on a pris avec soi suffisamment de vêtements de rechange, d'affaires de toilettes, etc…, pour la durée du séjour.

Les débutants participent d'abord à une session d'un jour ou deux, avant de se joindre à une retraite plus longue. A Bangkok, certains centres de retraites proposent des cours en anglais dans la journée. Plusieurs temples dans le pays enseignent ces deux formes de méditation. Vous pouvez vous procurer la liste des temples où l'enseignement se fait en anglais dans tous les offices de tourisme de Thaïlande. 


photo mariage | photographe mariage | photographe | Mariage | photographe Alpes Maritimes | photographe 06 | photographe PACA | Photographe Provence | photographe var | photographe 83 | photographe Cannes | photographe Nice | photographe Antibes | photographe Saint Raphaël | photographe Frèjus | photographe Saint Tropez | photographe Vence | photographe Saint Paul de Vence | photographe Sainte Maxime | photographe Aix en Provence | photographe Grasse | photographe Mougins | photographe Ramatuelle |